Mois de décembre en ascenseur

Voilà déjà quelque temps que je n’ai plus donné de nouvelles. Le mois de décembre touche à sa fin et avec lui les premières analyses du début de saison.

À Kuusamo (Fin), les choses avaient plutôt bien démarré puisque avec un peu de chance lors des qualifications, je passe en ¼ de finale avec le 30ème temps. Sur la course qui est probablement la plus relevée de l’année en classique, je finis au 25ème rang final (1ère demi-qualif pour Sochi). Le lendemain, je prenais part à ma première distance en coupe du monde (il s’agissait d’un minitour j’avais donc ma place de départ). Les choses se sont très bien passées pour moi car je ne perds que 1min55 sur 10km. En rang cela me place malgré tout au-delà de la 90 place (quand je vous parlais d’une course relevée).

Ensuite, se déroulait un sprint skating à Davos. Une course à la maison sur laquelle j’avais à cœur de réussir une grosse performance. Les sensations étaient bonnes pendant les entraînements et j’avais hâte d’en découdre. Malheureusement, malgré de très bonnes sensations, je me fais sortir dès le prologue. Une déception et la preuve que même sur un parcours qu’on apprécie avec une bonne forme et la sensation d’être devant, cela peut ne pas suffire.

Heureusement pour moi quelques jours après cette course, j’étais déjà en route pour Asiago (It), où nous attendaient un sprint et un teamsprint en classique. Cette fois les conditions jouaient un peu moins en ma faveur. Le manque de neige a rendu les conditions très difficiles. Neige très lente et sale couronnée de nombreux virages, tous étaient donc rassemblés pour nous faire partir en poussée avec des skis skate, ce que je n’apprécie pas beaucoup. Mais après les qualifications, je me rends compte que le travail de poussée effectué cet été a porté ses fruits. Je prends le 20ème temps et me retrouve en ¼. Je n’irai pas plus loin mais malgré tout, belle satisfaction dans un style qui jusque-là n’était pas mon favori. Gianluca crée la sensation en montant sur le podium avec une magnifique 3ème place. Le lendemain je courrai avec Gianluca pour le teamsprint. Nous avons fait une bonne première partie de course avant de perdre sur la fin. Comme nous nous sommes fait disqualifier pour une petite faute de mon compatriote, nous n’avons pas eu trop de regret.

J’ai ensuite profité de Noël pour repasser chez moi et me ressourcer un peu. Le manque de neige est venu perturber un peu ma préparation et m’a poussé à quelques hésitations. Le programme du tour de ski étant modifié avec deux sprints en trois jours j’aurai pu profiter de l’occasion. Mais j’ai finalement décidé d’en rester au programme initial et de revenir en coupe du monde lors de l’étape de Nove Mesto (Cze).

Voilà encore bonne fête à tous et à bientôt

Jovian