Coupe du monde Canmore

Samedi dernier, je suis passé par tous les états d’âme lors de ma deuxième coupe du monde au Canada. Après mon bon début à Québec, je tenais à confirmer ma bonne forme et sur un parcours que je connaissais très bien à Canmore, j’avais espoir de réaliser une bonne performance.

Lors de mon prologue mes sensations sont moyennes, mais cela ne signifie pas toujours grand-chose. Et pour preuve, je me bats jusqu’à l’arrivée et prends le 3ème temps des qualifications. Un résultat incroyable, et une petite voie dans ma tête me dit que c’est peut être mon jour. Lors de mon ¼ de finale je suis donc remonté à bloc, mais je n’en oublie pas ma tactique pour autant. Je prends un bon départ et me place en 2ème position. Je n’avais donc plus qu’à attendre le bon moment pour placer mon attaque et c’est ce que j’ai fait. Malheureusement j’ai eu un léger contact avec un concurrent et en une fraction de seconde je me retrouve au sol avec tous mes espoirs de ½ finale qui s’envolent.

Je reste naturellement extrêmement frustré de ce dénouement. Mais restons raisonnable, je quitte le Canada avec deux courses dans les points et une troisième place sur un prologue, j’ai vu pire.

En prime j’ai réussi à me bloquer la nuque lors cette chute et du coup je n’ai pas pris part au 30km skiathlon le lendemain.

Je me réjouis à présent de rentrer en Suisse où je vais d’abord passer par Davos avant de revenir à Bex pour Noël.